Quelle est l’histoire de la presse écrite féminine ?

I. L’HISTOIRE DE LA PRESSE FEMININE

A. LE DEBUT DE LA PRESSE FEMININE

La presse écrite a connu un âge d’or de la fin du XIXème siècle jusqu’au début du XXème siècle. Cette explosion s’explique d’une part par la liberté de la presse qui a été promulguée le 29 Juillet 1881. De plus, à cette époque, elle était véritablement vectrice d’information en occupant une place principale, étant donné l’inexistence de la radio, de la télévision, ou tout autre moyen de s’informer.

A l’époque, on a donc pu voir apparaître des hebdomadaires comme le JOURNAL DES DAMES  entre 1759-1779 ainsi que le JOURNAL DES DAMES ET DES MODES qui est  l’une des premières revues de mode illustrées françaises, créée en 1797 par le libraire Sellèque. Plus tard est apparu le premier numéro mensuel destiné exclusivement au public féminin, MARIE CLAIRE qui existe encore actuellement.

B. LE DELAISSEMENT DE LA PRESSE FEMININE

Cependant, la presse écrite féminine a connu un fort recul au début du XXème siècle notamment avec l’apparition de la IIIème Révolution Industrielle dans les années 1990. L’expression « Troisième Révolution Industrielle » (TRI), popularisée par JEREMY RIFKIN désigne une nouvelle révolution industrielle des secteurs d’activités classiques de la production et aurait démarré au milieu du XXe siècle avec le développement des Nouvelles technologies de l’information et de la Communication.

C’est pourquoi, pour rivaliser contre l’arrivée d’Internet, de grands périodiques se sont vu obligés, au cours des dernières années, de diminuer voir de diviser le prix de l’abonnement comme chez ELLE, GRAZIA, et GLAMOUR. En effet, un abonnement annuel à l’hebdomadaire GRAZIA a connu une baisse de 55 % passant d’une valeur de 80 à 36€. De même, un abonnement annuel au mensuel GLAMOUR, a connu une baisse de 53 % passant d’une valeur de 20 à 9€. Enfin, un abonnement annuel à l’hebdomadaire ELLE a connu une baisse de 50 % passant d’une valeur de 115€ à 57,50€.

Nous avons aussi pu constater que des versions numériques disponibles sur, iPad, iPhone et autres technologie, de ses exemplaires ont émergés récemment, de manière à concurrencer une fois de plus Internet et les nouveaux acteurs qu’il a pu faire apparaître.

jd06

Extrait du Journal des Dames et des Demoiselles, publié entre 1869 et 1874 : une des premières revues de mode illustrées françaises.

http://www.grazia.fr                                  http://www.elle.fr

Unknown                               Unknown-1

Glamour-December12_cover_gl_26oct12_pr_bt

http://www.glamourparis.com/?international

La presse féminine au XXIème siècle avec la couverture du magazine GRAZIA, un hebdomadaire féminin crée en 1938, ainsi qu’une couverture de l’hebdomaire ELLE crée en 1945. Enfin, une couverture du magazine GLAMOUR, un mensuel apparu en France en 2005.

 Aujourd’hui, ces différents ouvrages possèdent leurs propres sites officiels sur lesquels sont disponibles versions numériques des exemplaires de ces revues, comme le mensuel GLAMOUR qui propose une version numérique du magazine disponible sous iPad, Android et Kindle.

Comment expliquer l’apparition d’une nouvelle plate-forme ?

II. L’APPARITION D’UNE NOUVEAU MODE DE COMMUNICATION

A. L’APPARITION D’UNE NOUVELLE PLATE-FORME : YOUTUBE

Grâce à la IIIème Révolution Industrielle popularisée JEREMY RIFKIN et évoquée précédemment, Internet a connu un essor véritablement important. Avec 42 % de la population mondiale disposant d’une connexion Internet, le monde a connu un très grand tournant numérique avec une moyenne mondiale de 4.8 heures passées devant un ordinateur.

En effet, nous avons pu assister à la montée d’Internet, c’est un élément apportant de l’information permettant d’accéder rapidement à l’information souhaitée, c’est donc une alternative d’information libre. On peut donc choisir le contenu précis que l’on souhaite consulter. Nous ne sommes donc plus seulement limités aux informations sélectionnées et présentées dans la presse.
En effet, YouTube est un site web où nous pouvons consulter de l’information comme du loisir, sous forme vidéo. Les utilisateurs peuvent donc envoyer, regarder et partager ces vidéos. YouTube a été créé en février 2005 par STEVE CHEN, CHAD HURLEY et JAWED KARIM, et possède aujourd’hui plus de 30 millions d’abonnés. De plus, c’est un site collectif, sans censure, ni contrôle politique, ou une personne a la possibilité d’ouvrir une chaîne et de s’exprimer librement sur le sujet de son choix.

Unknown

Ici, les trois fondateurs de la plate-forme YouTube, de gauche à droite, CHAD HURLEY, STEVE CHEN, et JAWED KARIM.

B. LE DEVELOPPEMENT DU PHENOME DES YOUTUBEUSES BEAUTE

Parmi ces personnes, nous avons constaté de nouveaux acteurs, les Youtubeuses. Elles sont apparues moins d’un an après la création de Youtube, lorsque MICHELLE PHAN, une américaine, a lancé sa chaîne en rapport avec la beauté et les cosmétiques en 2006 après avoir échoué face à ses ambitions professionnelles dans le même domaine. C’est en effet en postulant pour décrocher un emploi en tant que conseillère de vente et en essuyant un refus, qu’elle a alors décidé de se lancer seule, dans les conseils vis-à-vis de cosmétiques en créant sa chaîne Youtube, qui compte aujourd’hui plus de 7 millions d’abonnés et près de 400 vidéos, à la date de la publication de cet article.

Il existe aujourd’hui plusieurs centaines de YouTubeuses spécialisées dans la beauté et les cosmétiques. Le succès de leur chaîne YouTube leur a permis de démarrer d’une passion pour aboutir à une véritable activité professionnelle. En effet, les Youtubeuses américaines, leader du phénomène SAMANTHA CHAPMAN et MICHELLE PHAN, ont ainsi pu créer une ligne de pinceaux Real Techniques pour l’une, et pour l’autre, sa propre ligne de maquillage EM, une ligne de soin  IQQU , et enfin, un coffret beauté  IPSY .

Unknown

@MichellePhan, la première à avoir crée sa chaîne beauté en 2006, seulement un an après la création de la plate-forme YouTube. Ci-dessous, le lien de la chaîne officielle de @MichellePhan :

https://www.youtube.com/user/MichellePhan

fRMichelle227-e1380416964917

Ici, @MichellePhan, présentant les produits de sa propre ligne de maquillage crée en 2013 et nommée EM  .

Qu’est ce qu’une Youtubeuse réellement ?

Unknown-10

Les YOUTUBEUSES font de courtes vidéos, d’environ 5 à 10 minutes, souvent tournées, dans leurs chambres avec des appareils et outils de montage comparables à un professionnel ou très banal. Étudiantes, professionnelles, célibataires ou encore mères de famille, les YOUTUBEUSES se retrouvent toutes sur la toile pour partager leur passion pour la beauté, avec les internautes.

Si le fait de se filmer reste un passe-temps pour certaines, il s’agit pour les autres d’un véritable business générateur de revenus parfois conséquents. On en voit partout, des expertes comme des novices, mais surtout des amatrices de maquillage. En ce moment la communauté Youtube est submergée par ces demoiselles, comme vous et moi, qui nous exposent leurs bons plans, conseils, derniers achats et tutorials de make-up. Ces jeunes filles sont, la plupart du temps, des personnes normales.  

Mademoiselle Lamba dans la rue, star du maquillage sur Youtube ; le côté très accessible de ces fans de beauté est agréable, elles sont plus proches de leur « public » que les célébrités, mais sont quand même des mini-idoles.

Le principe est simple  : vous créer votre chaîne Youtube et vous exposez vos conseils en matière de maquillage, rien de très compliqué, à la portée de toutes.

Les principaux avantages sont que, en général, les avis sont sincères et les produits testés pour de vrai.  En plus, comme les blogueuses-mode, elles se fournissent souvent dans des marques accessibles que nous pouvons toutes nous procurer facilement. Le plus souvent se sont des jeunes femmes, et même parfois des filles, entre 13 et 25 ans, qui ont fait de leurs passions de la mode et de la beauté, un vrai métier, cela leur demande beaucoup de temps.

Elles cumulent entre 70 000 et plus de 8 millions d’abonnées sur leurs chaînes pour certaines comme @EnjoyPhoenix ou @BethanyMota et, leurs vidéos sont visionnées plus de 400 000 de fois, pour environ 5 minutes de vidéo.

       @EnjoyPhoenix                                                                        @Jenesuispasjolie

www.youtube.com/user/EnjoyPhoenix                www.youtube.com/user/jenesuispasjolie

Unknown-2

images-1

Unknown-1

@BethanyMota

https://www.youtube.com/user/Macbarbie0

Unknown-3                         8129342072bb7d75b43eb4e90882ad94

@ShirleyB.Eniang                                                                      @ClaireMarshall

www.youtube.com/user/shirleybeniang                             www.youtube.com/user/ohhaiclaire

Unknown

@MichellePhan, la première YouTubeuse mondiale, qui a crée sa chaîne en 2006, un an après la création de cette nouvelle plate-forme.

https://www.youtube.com/user/MichellePhan

Quel est le poids des YouTubeuses à l’échelle mondiale ?

A. UN DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL

Après avoir effectué des recherches, nous avons pu constater que le phénomène des Youtubeuse était actuellement un phénomène à rayonnement mondial.

En effet grâce à nos recherches, nous avons pu réaliser la carte du phénomène des Youtubeuses à l’échelle mondiale. Cette carte à mis en évidence plusieurs choses, ce phénomène, originaire des États-Unis est donc largement présent dans ce pays mais il est aussi beaucoup développé en Europe, Australie, Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée) et au Canada.

Nous nous sommes aussi rendu compte que ce phénomène en pleine croissance des Youtubeuses était cepandant, peu développé en Russie, en Amérique du Sud, mais également en Afrique, et en Asie de l’Ouest.

Nous avons, pour cette carte, sélectionné les YouTubeuses en fonction de leur importance à l’échelle nationale et les avons répertorié en fonction de leur pays d’origine. Nous avons pu réaliser cette carte grâce à l’utilisation du moteur de recherche YouTube. Liste des Youtubeuses présentes sur la carte :

AUSTRALIE

AUSTRALIE  @LaurenCurtis @ChloeMorello @KarissaPukas @Shaaanxo

AMERIQUE DU NORD

ETATS UNIS   @MichellePhan @Macbarbie07 @JuicyStar07 @Wendy’sLookbook @AndreasChoice @SunKissAlba @CarliBybel @TeniPanosian @Desi Perkins

CANADA @AlexFashionBeauty @Essie Button @Jackie Wyers @MakeupByEman

JAMAIQUE @JamaicanMakeUpArtist

ASIE DE L’EST

JAPON  @Bubzbeauty @StyleSuzi

CHINE  @AsianBeautySecret

COREE @Oiseau88 @OnleeAmore @Jungsaemmool

EUROPE

SUEDE @KillerColours

FINLANDE @MissMai27

HOLLANDE @NikkieTutorials

ITALIE @SweetBeauty1990

ALLEMAGNE @BibisBeautyPalace

ROYAUME UNI @Zoella @Icovetthee

FRANCE @ EnjoyPhoenix

ESPAGNE @PatryJordan

ASIE DE L’OUEST

PAKISTAN @AnnieJaffrey

AMERIQUE DU SUD

BRESIL @Camila Coelho

AFRIQUE

NIGERIA @Shirley B. Eniang

&

RUSSIE @LilithMoon

Unknown-10

Pour quelles raisons ce concept influence-t-il une partie de la population féminine ?

Grâce à une étude réalisée en Décembre 2014 sur une population de 50 personnes exclusivement féminines, on peut voir que 55 % de la population interrogée répond se sentir influencée dans sa consommation par les Youtubeuses.

De plus, on peut voir que 82 % de cette même population interrogée,  répond visionner régulièrement les vidéos des Youtubeuses.

Enfin, sur cette même population interrogée, on peut voir que 64 % de la population interrogée regarde 1 à 3 fois par semaine les vidéos des Youtubeuses, 19 % de la population interrogée regarde 3 à 6 fois par semaine et 17 % de la population interrogée regarde plus de 6 fois par semaine.

A. LA PROXIMITE AVEC LA PERSONNE 

En effet, les abonnés se sentent proche de la Youtubeuse. Cela s’explique par le fait que les Youtubeuses sont des personnes lambda, dans la même tranche d’âge que leurs abonnées, qui ressentent les mêmes besoins, rencontrent les mêmes problèmes que toutes les jeunes filles du même âge et auxquelles les abonnées peuvent facilement s’identifier. Le côté très accessible de ses fans de maquillage est apprécié par les abonnées.

Elles sont en effet beaucoup plus proche de leurs abonnés et sont même considérées comme des “mini-idoles“ par ces dernières. En évoquant face caméra leur vie privée, en parlant de leur famille, de leur situation sentimentale, de leur vie de tous les jours, en faisant partager certaines parcelles de leur quotidien, et en dévoilant une partie d’elles-mêmes, les Youtubeuses développent chez leurs abonnées une sensation de proximité avec ces Youtubeuses. Certaines jeunes filles voient en la Youtubeuse une personne qui leur ressemble, un exemple.

Par l’intermédiaire des meet-up, un meet-up est une rencontre entre des personnes d’une même communauté virtuelle, ici Youtube, avec le même centre d’intérêt, ici le maquillage, les Youtubeuses beauté organisent des rassemblements dans le but de se rapprocher de leurs abonnées, de les rencontrer et par la même occasion de pouvoir échanger avec leurs abonnés. Ces rassemblements permettent donc également de renforcer le sentiment de proximité ressenti par les abonnées à l’égard des Youtubeuses.

En effet, grâce à une étude réalisée en Décembre 2014 sur une population de 50 personnes exclusivement féminines, 64 % de la population interrogée répond se sentir proche de la Youtubeuse, représentant donc une part importante de la population et permettant d’affirmer que la relation de proximité est appréciée et développée chez les abonnées. images

Ici, Marie Lopez de la chaîne @EnjoyPheonix au meet-up de Bruxelles, le 18 Avril 2014.

https://www.youtube.com/watch?v=Cu18Ca0fR4M

B. LA SINCERITE DE LA PERSONNE

En donnant leurs avis sur les produits de cosmétique, qu’ils soient positifs ou négatifs, les Youtubeuses apparaissent aux yeux de leurs abonnées comme des personnes tout à fait sincères, en qui on peut avoir confiance.

A l’inverse des publicités mensongères que l’on peut voir à la télévision, dans leurs vidéos, les Youtubeuses donnent leurs avis sans complexe, conseillant ainsi l’achat d’un produit de cosmétique ou alors déconseillant parfois l’achat d’un produit par lequel elles ont été déçues.

Les abonnées se sentent, de cette façon, guidées dans leur choix. Le fait que les Youtubeuses soient également critiques vis-à-vis de certains produits dans leurs vidéos et qu’elles ne présentent pas uniquement leurs coups de cœur pour les produits d’une seule et même marque permettent de montrer aux abonnés que les Youtubeuses sont bien des personnes sincères par l’intermédiaire de vidéo nommée  » PRODUITS TOPS ET FLOPS  » ou  » PRODUITS TERMINES «  (En effet, on aura rarement vu une Youtubeuse beauté présenter un produit qui lui aura donné des allergies, boutons…).

Grâce à la Youtubeuse beauté elles obtiennent un avis supplémentaire que ceux dont elle pouvait au préalable déjà disposer, comme la presse ou les conseillères de vente en magasin. Cela leur permet de confirmer l’achat d’un produit de cosmétique dont elles avaient envie et qui a été plébiscité par la Youtubeuse beauté ou au contraire de se rétracter sur l’achat d’un produit dont elles avaient envie mais qui leur a été déconseillé par la Youtubeuse beauté.

Par l’intermédiaire des Youtubeuses qu’elles suivent, les abonnés peuvent ainsi découvrir de nouvelles marques, de nouveaux produits pouvant satisfaire, répondre à leurs besoins, ou encore avoir envie de tester de nouvelles choses, de nouveaux produits. Lorsque qu’un produit de cosmétique évoqué par la Youtubeuse est utilisé et présenté directement par cette dernière face caméra dans une vidéo, les abonnés peuvent donc voir l’effet rendu par ce produit et ainsi décider de l’acheter ou non. De plus, le côté visuel de ces “modes d’emplois“ est vraiment très appréciable, surtout quand la Youtubeuse en question fait des vidéos agréables à regarder et donc contribue aussi à influencer la consommation des abonnées. Le fait que les produits de cosmétique soient présentés en direct par la Youtubeuse beauté, avec un avis de ce produit équivalent à la qualité de ce dernier ; les abonnés ne se fixent alors plus seulement sur une publicité qui peut s’avérer être mensongère. Elles se fournissent en produits de cosmétique dans des marques accessibles que nous pouvons tous nous procurer facilement.

En présentant des produits à prix abordables par tous, les Youtubeuses visent alors une clientèle beaucoup plus large. Les produits présentés sont alors beaucoup plus susceptibles de plaire et d’intéresser le plus grand nombre de personnes lorsque qu’ils sont à prix abordables que lorsque les prix des ces produits sont à des coûts très élevés, ce que l’on peut reprocher à la presse féminine.

10934453_10205833814113630_1997589936_n

Ici, @Jenesuispasjolie présente un shampoing de la marque BURT’S BEES donnant du volume à la chevelure, en vantant les mérites de ce produit  vis-à-vis de son odeur, son prix ainsi que sa composition. Ce produit est présenté dans la vidéo «  PRODUITS TERMINES #2  » publiée le 07/01/2015, à partir de 4,10mn, que vous pouvez retrouver ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=Q685CEpnR50

C.LA DIVERSITE DES PRODUITS PRESENTES 

La diversité des produits présentés permet également d’intéresser une plus grande part de la population. Un produit qui ne plaît pas à une abonnée, plaira à une autre et ainsi de suite … En étant maintenant à la tête de leur propre « ligne de cosmétique », les Youtubeuse ne donnent plus simplement leur avis sur différents produits de différentes marques.

Elles représentent et, sont les auteurs de leurs propres lignes de produits à leur image. Etant donné que les abonnés voient en les Youtubeuses des personnes dignes de leur confiance, elles n’hésitent pas un seul instant à se procurer les produits de lignes de ces Youtubeuses.

L’influence des Youtubeuses s’explique notamment par le fait qu’elles aient réussi à créer avec leurs abonnées une relation sincère et durable, mais de nombreux critères comme vu précédemment participent amplement à l’influence de la consommation des abonnés par les Youtubeuses. Les Youtubeuses doivent leur réussite et leur influence sur la consommation de leurs abonnés à beaucoup de choses et notamment au contenu de qualité de leurs vidéos et à leur envie de partager et d’échanger avec les autres.

C’est pourquoi, grâce à une étude réalisée en Décembre 2014 sur une population de 50 personnes exclusivement féminines, nous pouvons affirmer nos propos en constatant que 67 % de cette population répond avoir acheté entre 1 et 3 produits présentés par la Youtubeuse au cours des 3 derniers mois, 22 % de la population répond avoir acheté entre 3 et 5 produits présentés par la Youtubeuse au cours des 3 derniers mois et, enfin, 11 % répond avoir acheté acheté plus de 5 produits présentés par la Youtubeuse au cours des 3 derniers mois.

Pour quelles raisons ce concept n’influence-t-il pas l’ensemble de la population féminine ?

Grâce à une étude réalisée en Décembre 2014 sur une population de 50 personnes exclusivement féminines, 45 % de la population interrogée répond qu’elle ne se sent pas du tout influencée dans sa consommation par les Youtubeuses.

De plus, 18 % de cette même population interrogée, répond ne pas visionner les vidéos des YouTubeuses.

Comme nous avons pu le constater précédemment les Youtubeuses exercent une véritable action sur notre consommation. Cependant, le phénomène émergent des Youtubeuses n’est pas pour plaire à tout le monde. C’est pourquoi, l’influence vis-à-vis de la consommation en cosmétique exercée par les YouTubeuse, ne se reflète pas sur l’ensemble de la population.

A. UNE EXISTENCE INUTILE ET CONTESTEE

Premièrement, certaines personnes jugent que la presse féminine comme l’hebdomadaire GRAZIA ou le mensuel GLAMOUR, endosse déjà le rôle que les YouTubeuses convoitent : les conseils en cosmétique, la présentation des produits phares et les produits du moment.C’est-à-dire que, le fait que les Youtubeuses fassent la même chose dans leurs vidéos que ce que la presse féminine réalise déjà sur papier n’est pas nécessaire.

En effet, grâce à une étude réalisée en Décembre 2014 sur une population de 50 personnes exclusivement féminines, 18 % de ces personnes indiquent s’informer sur les cosmétiques et réaliser leurs achats par l’intermédiaire de la presse féminine, grâce aux pages mentionnant les produits du moment avec le budget et l’avis correspondant.

B. UN MANQUE DE COMPETENCE EVOQUE

De plus, de nombreuses personnes jugent les YouTubeuses incompétentes : elles n’ont pas effectuées d’études spécifiques et ne possèdent donc pas les qualifications professionnelles requises dans ce domaine à l’inverse de conseillère de vente en magasin et sont alors, selon ces personnes, inaptes à donner des conseils.

C’est pourquoi, les consommateurs font beaucoup plus confiance aux conseillères de vente en magasin, qui elles possèdent les compétences et les qualifications professionnelles requises, à l’inverse des YouTubeuses qui s’expriment elles, dans le simple cadre d’une passion.

Grâce à une étude réalisée en Décembre 2014 sur une population de 50 personnes exclusivement féminines, 44 % des personnes interrogées indiquent réaliser leurs achats grâce à l’avis de conseillères de vente en magasin. L’avis de conseillère en magasin est donc l’avis dominant pour la population féminine, représentant presque la moitié des réponses émises pour cette enquête. De plus, les YouTubeuses donnent un avis collectif alors que les conseillères de vente en magasin vous donnent un avis personnel et ciblé, en fonction de vos goûts, de ce que vous recherchez et de ce qui serait le plus approprié pour vous ce qui explique cet engouement.

logo-galeries-lafayette

La grande enseigne GALERIES LAFAYETTE, dénonce un manque de compétence chez les Youtubeuses et critique la façon dont elles peuvent présenter les différents produits au sein de leurs vidéos, qu’elle juge trop superficielle et incomplète.

C. UNE RELATION DE CONFIANCE BRISEE

Enfin, le phénomène des Youtubeuses n’est pas pour plaire à tout le monde, car certaines d’entres elles qui se disent sincères, brisent par derrière la relation de confiance.

En effet, bien que les marques disposent d’une notoriété beaucoup plus importante que les YouTubeuses en temps normal, on peut constater que ce phénomène s’inverse totalement sur Youtube. En effet, des marques à la renommée internationale telle que L’Oréal ne possèdent que 35 085 abonnées alors que des Youtubeuses beauté à la renommée nationale telle que @EnjoyPhoenix possèdent, elles, 1 288 006 abonnés à ce jour, date de la publication de l’article.

Cela met donc en évidence que, bien que des marques à la renommée possèdent une place beaucoup plus importante dans le trafic, cette tendance s’inverse totalement sur la plate-forme YouTube. C’est pourquoi, des marques ayant vu la notoriété des YouTubeuses s’accroître de plus en plus, ont alors décidés de leur proposer des partenariats comme la marque REFERENCE avec la YouTubeuse renommée, @Jenesuispasjolie.

Cela présente des avantages pour la marque et, les YouTubeuse ne sont pas contre ces collaborations à partir du moment où ces partenariats sont réalisés dans le respect de certaines règles. Les avantages pour la marque sont de faire du placement de produits pour ainsi accroître les ventes sur ces mêmes produits, de modifier l’image reçue de certains produits et, de créer un partenariat à long terme afin de se rapprocher de la clientèle visée.

Cependant, certaines YouTubeuses trahissent la relation de confiance instaurée entre elles et leurs abonnées en acceptant de lire des scripts donnés par les marques pour vanter les mérites de leurs produits.

Alors, le concept des Youtubeuses et de leur sincérité dans les avis donnés sur les produits est remis en cause. Certaines personnes jugent alors les Youtubeuses qui lisent ces scripts non sincères, en faisant cela dans le simple but d’une rémunération.

Pour lutter contre ces accusations, certaines d’entres elles se voient obligés à présent, de notifier dès le début de leurs vidéos, que les produits présentés ne font pas l’objet de partenariat et que la vidéo ne conduit donc pas à une rémunération.

SONY DSC

Quel est l’avis des grandes enseignes comme GALERIES LAFAYETTE ou SEPHORA ?

Nous avons réalisé une enquête en Janvier 2015 auprès de différentes grandes enseignes de cosmétique dans le but d’obtenir leur point de vue sur ce phénomène en pleine effervescence : les Youtubeuses beauté. Nous leur avons posé différentes questions afin de déterminer quelle importance ces grandes enseignes accordent aux Youtubeuses.

Enquête réalisée auprès de la grande enseigne, SEPHORA :  

Vous tenez vous au courant des produits présentés dans les vidéos des Youtubeuses pour être au plus près des demandes des consommatrices/abonnées ?

  • Oui     
  • Non

Quand un produit est présenté dans la vidéo d’une Youtubeuse reconnue, y a t-il une mise en avant de ce produit au sein de votre enseigne ?

  • Oui
  • Non

Constatez-vous une hausse de la consommation sur un produit qui a été mentionné dans la vidéo d’une Youtubeuse ?

  • Oui
  • Non

  Vous qui avez les qualifications professionnelles requises dans ce domaine considérez-vous l’avis des Youtubeuses comme un avis de qualité ?

  • Oui
  • Non

Vous sentez-vous aussi influencée par les conseils des Youtubeuses beauté ?

  • Oui
  • Non

images

Site officiel de l’enseigne SEPHORA :

http://www.sephora.fr

Enquête réalisée auprès de la grande enseigne,  GALERIES LAFAYETTE :  

Vous tenez vous au courant des produits présentés dans les vidéos des Youtubeuses pour être au plus près des demandes des consommatrices/abonnées ?

  • Oui  
  • Non

Quand un produit est présenté dans la vidéo d’une Youtubeuse reconnue, y a t-il une mise en avant de ce produit au sein de votre enseigne ?

  • Oui
  • Non

Constatez-vous une hausse de la consommation sur un produit qui a été mentionné dans la vidéo d’une Youtubeuse ?

  • Oui
  • Non

 Vous qui avez les qualifications professionnelles requises dans ce domaine considérez-vous l’avis des Youtubeuses comme un avis de qualité ?

  • Oui
  • Non

Vous sentez-vous aussi influencée par les conseils des Youtubeuses beauté ?

  • Oui
  • Non

logo-galeries-lafayette

Site officiel de l’enseigne GALERIES LAFAYETTE :

http://www.galerieslafayette.com

Après avoir réalisé cette enquête auprès des marques nous avons pu constater que les deux enseignes étaient d’accord sur certains points : en effet elles se tiennent toutes deux au courant des produits présentés par les Youtubeuses beauté dans leurs vidéos, et les professionnels de beauté que nous avons interrogées se sentent influencées par les conseils des Youtubeuses beauté. Cependant, leurs avis divergent sur d’autres points : en effet, lorsqu’un produit est présenté par les Youtubeuses beauté, il est mis en avant aux GALERIES LAFAYETTE alors qu’il n’y a aucun effort de mise en avant du produit présenté chez SEPHORA.

De plus, lorsqu’un produit est présenté dans une vidéo, l’enseigne SEPHORA constate une hausse de la consommation sur ce produit alors que cette hausse de la consommation de ce produit n’est pas constatée chez les GALERIES LAFAYETTE. Enfin, la conseillère de vente interrogée de chez SEPHORA juge l’avis des Youtubeuses de qualité alors que la conseillère de vente des GALERIES LAFAYETTE ne partage pas cet avis.

QUE POUVONS NOUS EN CONCLURE ? 

Ce que nous pouvons en conclure, c’est que les deux enseignes accordent leurs avis sur certains points, cependant, leurs avis divergent également sur certains autres points. Ces avis divergents nous permettent de confirmer ce que nous pensions déjà : la mise en avant des produits présentés par les Youtubeuses, la hausse de la consommation sur un produit présenté, et surtout l’estimation de l’avis des Youtubeuses comme un avis de qualité ou non, cela nous montre que les avis sont partagés et que le phénomène des Youtubeuses divisent non seulement la population féminine, mais aussi les grandes enseignes et les marques reconnues.